Le Grand-bi n’est pas uniquement une pièce de musée. Il s’évertue encore à rouler et à survoler le monde du cycle. Grâce à des marques telles que l’enseigne suédoise Standard Highwheels, l’historique machine, dans sa version actualisée, revient ainsi au goût du jour et se donne en spectacle partout sur la planète. Les world series voient chaque année des participants voltiger au guidon de leur Penny Farthing pour remporter des trophées dans les rues de Londres ou de Tasmanie tandis que certains intrépides, comme le britannique Joff Summerfield, préfèrent s’attaquer aux parcours des plus grandes classiques ou, dans un élan d’inconscience pédalante, faire un tour du monde haut perché.