Gravillon, qui se pare volontiers de sombre, n’avait jamais côtoyé tant de bleu. Le bleu du ciel tout d’abord, dans cette Bretagne épargnée durant tout un week-end par les orages s’abattant sur le reste de la France. Un bleu céleste célébré par la presse locale et se reflétant dans les eaux de la Rance accompagnant aux détours de chaque village les participants de ce Tour de Rance Vintage 2016. Le bleu de la peau ensuite, après avoir chuté sur le granit âpre des pavés du quartier historique de Dinan à l’occasion d’un critérium roulé au coude à coude. Un risque déjà effleuré quelques années auparavant sous la pluie battante des quais de LoireLe bleu du maillot enfin, quand Bernard Hinault, le Blaireau enfant du pays, ouvre le peloton avec la tenue bleu de France qui l’a vu remporter le Championnat du Monde sur route en 1980.