Le Concours de Machines a existé, dans sa prime formule organisée par le Groupe Montagnard Parisien, entre 1934 et 1949. Compétition mettant aux prises les artisans français du cycle, elle avait l’originalité de faire la promotion des innovations techniques de l’époque et de mettre les vélos présentés en situation en confrontant leurs capacités cyclotouristiques aux exigences de parcours longs qui ont régulièrement choisi le Massif Central comme théâtre de roulage.

Concours de Machines

Les 1er, 2 et 3 juillet 2016, à l’initiative de Victoire Cycles et du Magazine 200, l’événement renaît à Ambert, dans le Puy-de-Dôme. Profitant de l’effervescence de la cyclosportive Les Copains, le Concours de Machines se propose, dans une déclinaison contemporaine, de continuer à faire l’article du vélo artisanal en soulignant la technicité et la fiabilité propres à ces pièces uniques.

Concours de Machines

Le jury international du Concours rassemble des experts de renom comme Jan Heine, auteur d’ouvrages de référence sur le vélo artisanal et rédacteur en chef de Bicycle Quarterly, Caren Hartley, qui préside aujourd’hui aux destinées de Hartley Cycles, ou encore Mike Hall, organisateur de la fameuse Transcontinental Race qui cheminera en août 2016 par le Puy-de-Dôme. Nul doute que ces personnalités, réunies en Auvergne en ce week-end de juillet, éliront le meilleur de notre production hexagonale.