Emiliano Granado est argentin. Installé aux États-Unis. Photographe de son état. Spécialiste de la photo de mode, publicitaire et sportive. Et coutumier de l’image cycliste. Il accompagne depuis plusieurs années le Tour de France et les grandes épreuves du calendrier, profitant de son quotidien privilégié de suiveur pour consigner la vie des bas-côtés dans des créations originales. Des projets décalés qui s’aventurent souvent sur le terrain du burlesque iconographique.

Emiliano Granado

Il mène de front plusieurs desseins créatifs en lien avec le vélo auxquels il associe des compagnons comme Daniel PasleyManual for Speed est une déclaration d’amour. Une ode à l’effort cycliste. Qu’il soit consenti en Espagne ou en Italie. Initié il y a cinq ans, MFS est une création digitale, à la croisée de la photographie et du design graphique, en perpétuelle mutation.

Manual for Speed

En cet été 2016, à peine de retour de son périple sur la Grande Boucle, Emiliano Granado propose un élan éditorial : Oui c’est tout. Il consigne dans ce support de vingt pages en édition limitée des instants au plus près de la France du Tour. Dans la ferveur des fans qui s’agglutinent, encouragent ou vocifèrent. Au contact des tenants de la tradition qui pourchassent les véhicules de la caravane publicitaire de leur assiduité. Parmi les gisants groupés dans les talus qui se dressent subitement à l’approche du peloton. Pour s’avachir magistralement à l’issue du défilé.

Oui c'est tout