L’œuvre de Claude Lelouch est décidément polymorphe. Quel autre réalisateur serait capable de nous gratifier, la même année, d’un hymne à l’amour, retentissant de dabadabada, et d’une ode au cyclisme, étourdissante d’authenticité ? … pour un maillot jaune est un court-métrage débusqué par le cinéphile Vélomane Vintage qui glorifie le Tour de France. Tourné sur l’édition 1965 de la Grande Boucle, ce film fait résonner le peloton. Il laisse la mécanique s’exprimer, le speaker s’égosiller et les suiveurs klaxonner. Il est un témoin silencieux. Ici des instants d’intimité. Là des moments de gloire.