À Rochefort, vous attaquerez frétillant le pont du Martrou qui vous propulsera 40 mètres au dessus de la Charente, un dénivelé important et des vents, comme par hasard, toujours contraires. La suite est composée de belles routes qui traversent la verdoyante et triste campagne charentaise. Vous aurez sûrement l’occasion, au détour d’un chemin, de mesurer l’usage de la pédale automatique qui débloque. Profitez-en alors pour admirez de plus près la qualité du bitume et la finesse des « gravillons de chez nous ».

La deuxième difficulté du jour réside dans la traversée du viaduc de la Seudre, moins pentu que le premier, mais souvent plus venteux. Après une pause bien méritée dans la zone ostréicole de La Tremblade, vous pouvez prendre le chemin du retour.

Gravir 4 fois la pente ardue de ponts dans une même journée n’apporte pas la gloire de l’ascension du Mont Ventoux, mais c’est un fait d’arme qui peut malgré tout épater quelques néophytes de la pédale. Attention cependant à ne pas prendre les Martroux pour des Ventoux !

Rochefort > La Tremblade : 95 km

voir la carte