Rue de Prairies est une échappée cinématographique française bien plus retentissante que Le boulanger de Valorgue. Dans ce film réalisé par Denys de La Patellière en 1959, la Chose vélocipédique prend une nouvelle dimension grâce aux dialogues de Michel Audiard et à l’interprétation de Jean Gabin, dont la gouaille révèle toute la portée des expressions du peloton. L’acteur joue des coudes. Ça frotte dans le sprint intermédiaire. Au point que certains finissent par brouter la luzerne.