En partenariat avec :

Parmi les Jeux organisés durant la période de Guerre froide, perturbés par les querelles et les boycotts, les Olympiades d’été de Séoul, en 1988, ont bénéficié de la participation de toutes les nations majeures. Les Russes s’affirmant comme l’un des pays les plus présents dans les compétitions.

L’équipe cycliste olympique russe a toujours été performante, spécialement sur piste. La formation de 1988 bénéficia de vélos fournis par la marque Rossin et cet exemplaire soigneusement restauré appartenait au coach Alexander Kuznetsov.

Rossi est une marque née elle-même de la controverse, le résultat de la dispute entre Colnago et cinq de ses collaborateurs. Mario Rossin comptait parmi ces cadreurs ayant travaillé avec Ernesto. Rossi réussit à rivaliser avec Colnago, en particulier par la créativité et l’innovation appliquées à ces vélos, mais n’atteignit jamais son volume de production.

La marque italienne dissidente parvint à signer un contrat pour fournir des vélos à l’équipe nationale russe, en particulier le nouveau cadre aérodynamique Futura CX destiné aux spécialistes de la poursuite. Un de ces cadres finit par atterrir dans les mains du designer londonien Matt Townsend.

Matt a toujours été passionné par les cadres lo-pro et s’est mis en particulier à la recherche d’un exemplaire de poursuite Rossin. Lorsqu’un modèle a été proposé à la vente en Russie en 2013, il s’est précipité. Le vélo avait été malmené, le propriétaire ayant ajouté son nom sur le tube supérieur, mais il était dépourvu de traces de rouille.

Le nom apposé était Кузнецов, qui se traduisait par Alexander Kuznetsov. Matt fit quelques recherches : « Kuznetsov est devenu coach cycliste en 1964. Il a entraîné l’équipe d’URSS à partir de 1985, a été le coach de l’équipe de piste lors des Jeux Olympiques de 1980 et 1988, entraîneur principal sur l’édition 1992 et responsable de la formation russe aux Olympiades de 1996, 2000 et 2004. Il a entraîné de nombreux champions olympiques et mondiaux sur piste, dont Vyacheslav Ekimov, que l’on peut voir sur des photos historiques posant avec des vélos Rossin. »

rossin-pursuit-6-625x417

La suite en large et en anglais :