GRAVILLON

LE GUIDON DANS LA TÊTE

Le vélo est un véhicule. Le vélo est une passion. Le vélo est un enjeu.

Gravillon est à la croisée de tous ces chemins. Il s’intéresse à toutes les trajectoires. Ce site considère la bicyclette dans sa dimension urbaine et dans son élan aventureux. Il participe au débat sociétal et révèle une alternative. À chaque instant, il s’entête au guidon. Et garde le guidon en tête.

Gravillon présente une vision subjective du monde de la bicyclette. Ses actualités sont choisies au gré des humeurs et des valeurs. Ses instantanés arpentent le versant artistique, graphique, ludique ou décalé. Ses littératures permettent de prolonger le temps de lecture, au delà de l’écran, en parcourant livres et magazines dédiés. Ses tangentes sont le récit d’épopées héroïques sur les bitumes et rocailles du monde. Ses pelotons sont autant de prétextes pour retrouver ses pairs sur des événements en France et ailleurs. Ses matériels créent la tentation et dévoilent la folie ingénieuse des artisans bicyclistes. Ses hors-catégories sont une somme de billets d’humeur et de d’histoires modestes. Enfin, sa musette révèle le goût de Gravillon pour l’objet de belle facture et la fantaisie créative.

Gravillon est né au bord de la route, à l’occasion du voyage initiatique partagé par des passionnés de vélo. Ses contributeurs usent de la bicyclette au quotidien, composant avec l’adversité urbaine, et prennent les chemins de traverse dès que l’occasion se présente. Auteurs, graphistes, photographes et cyclistes patentés, ils partagent un goût avéré pour le vélo de caractère.

ZONE GRAVILLONNAIRE

Gravillon est un amas de pierres à l’édifice. Ses fondateurs puisent dans leur perception et leur imaginaire pour donner un cadre à la bicyclette moderne. Au détour d’une route ou d’une bonne table.

Lætitia BRIAND est la machine qui soulève et projette Gravillon. Elle convertit les plus récalcitrants. Investie dans l’événementiel sportif, elle reste la seule à avoir vécu le Tour de France, franchissant ses cols au gré de la caravane.

Valérie CHEVRÉ est insolente de facilité. Pédalant grand train au quotidien, elle impose son allure et entraîne tout le peloton dans son sillage. Par ses avis et sa facilité à dénouer l’impossible, elle imprime sa marque sur Gravillon.

João GARCIA fige l’instant cycliste en images. Photographe, vidéaste et graphiste, il manie le langage de la lumière et de l’exposition pour exposer la bicyclette au grand jour.

Pierre LABARDANT est homme de plume. Rédacteur, auteur ou journaliste, il se plaît à mettre les mots en ordre pour décrire les courbes de la bicyclette, les aléas du vélo et les impacts de Gravillon.

Pascal SÉMUR est l’artiste de cette échappée. Graphiste et web designer dans le civil, il cultive un goût certain pour la Chose mécanique et pour le débat d’idées, tenant le guidon d’une main et se délectant de quelques liqueurs de l’autre.

Ces Gravillon(s) angulaires se renforcent des talents de plumes amicales, décalées et expertes.

Philippe GUERRY nous inonde de son Bonheur Portatif. Il gère son Petit Commerce tout en s’évadant, le temps de quelques divagations, au-devant de la Chose cycliste.

Stéphanie ESTÈVE est la première relation extra-rédactionnelle de Gravillon. Sémillante rédactrice des bords de Rhône, elle apporte sa vision féminine dans le débat sur l’épilation cycliste.

Adam LEDDIN fait référence depuis la création de son site Cycle EXIF. Il est la vigie cycliste de Gravillon aux Antipodes.