Andrew Hampsten fait partie des premiers Américains qui se sont illustrés sur les courses européennes à partir du milieu des années 80. Membre de l’équipe 7 Eleven, il remporte dès sa première année en tant que professionnel (dominant pour l’occasion de valeureux adversaires comme Bernard Hinault ou son compatriote Greg LeMond) la 20ème étape du Giro dont l’arrivée est située, après une ascension de 18 kilomètres, au sommet du col du Gran Paradiso. Cette victoire, gravée dans la mémoire cycliste, est également une marque de fabrique de Hampsten Cycles, la société créée par « Andy » et Steven Hampsten en 1999. Le modèle Gran Paradiso (dans ses trois déclinaisons baptisées Minimus, La Dolce Vita et Titanio) est un vélo qui impressionne par sa ligne acérée et ses prédispositions à la route. L’outil indispensable pour courir le monde ou participer au Rapha Continental.